Biennale

Le projet artistique :

Véritable « pierre angulaire » de l’activités du MPFAC, la Biennale Internationale « Petit Format de Papier » est née de la volonté d’un homme érudit aux multiples facettes, résistant durant la seconde guerre mondiale, docteur en médecine, bourgmestre honoraire de Couvin et grand amateur d’art, le docteur Georges André a constitué la force mobilisatrice de Cul-des-Sarts, sa région natale.

D’une édition à l’autre, le défi de créer dans la région une structure capable de se renouveler artistiquement, tout en construisant sur le long terme un projet stable en lien avec le territoire, a donné lieu à la création d’un mode d’organisation particulier à cette biennale : un concept artistique construisant une problématique globale sur la durée, qui choisit à chaque édition un comité de sélection avec lequel elle collabore étroitement en vue de la conception de ce projet artistique.

La biennale est ainsi une véritable exposition d’auteurs, et une habile manière de proposer la créativité sous forme d’une palette graphique, soutenue par une variété de techniques artistiques à travers la de créateurs de tous horizons.

 

Le concept :

Quand Claude Lemaire, Georges André et Nadiaux Stavaux, amateurs d’art contemporain, demandent l’aide de Gabriel Belgeonne en 1981, ils ne s’attendaient pas à mettre en place un événement qui perdurerait 30 ans plus tard. L’artiste Gabriel Belgeonne propose, à l’époque, d’envoyer 200 enveloppes à des artistes belges et internationaux. Une centaine d’enveloppes A4 reviennent chargées d’œuvres diverses. Les contingences financières et pratiques avaient fait naître un nouveau concept en Belgique : « Petit Format de Papier ».

Dans l’esprit de Gabriel Belgeonne, l’idée est simple. En effet, grâce à son carnet d’adresses, il proposera à l’avenir, aux générations qui se succèderont, des œuvres à la monumentalité réduite d’artistes contemporains reconnus.
Il faut donc un outil de transmission vers le public. Dans la foulée, le Musée du Petit Format sera donc créé par ces quatre protagonistes. Le musée prend les caractéristiques d’un musée mobile, un musée valise, ouvert à tous. Au fur et à mesure des biennales, les artistes feront don de leurs œuvres, ce qui permettra au musée de quelques 4000 œuvres aujourd’hui.

 

Le principe :

Depuis 1981, le Musée du Petit Format offre tous les deux ans au public la possibilité de découvrir plus ou moins 150 nouvelles œuvres, créations d’artistes confirmés, de la Communauté française et du monde entier.

Le MPFAC sélectionne les artistes à inviter, et leur laisse le libre arbitre du choix des œuvres. C’est pourquoi on parle du Musée « impulsé par les artistes ». La collection du MPFAC se compose uniquement des dons d’œuvres des artistes invités et toujours en activité.

Un public fidèle suit la biennale, attiré par le double intérêt de la qualité artistique et du dépaysement. La diversité des techniques, des thèmes et des courants offre au public un large panorama de la création contemporaine dans le domaine des arts plastiques.

Pour le musée, la biennale est potentiellement une source d’œuvres qui viendront, sous forme de dons par les artistes, enrichir sa collection déjà impressionnante de petits formats nationaux et internationaux.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Copyright MPFAC 2019