En préparation

Petite apologie du détail — Le sens du détail

Exposition en deux volets consécutifs

  • > 21.11 – 12.12.2020 : en collaboration avec et
  • à la Société Libre d’Emulation, Liège
  • – Vernissage : vendredi 20 novembre

  • > 02.04 – 29.06.2021 : Exposition au MPFAC
  • – Vernissage : jeudi 1er avril


  • Le petit format est propice au détail. Tout comme lui, le détail nous invite à rentrer dans l’intimité de l’œuvre : à s’approcher, à regarder de près. Se focaliser sur un point ou deux ou se perdre dans un fourmillement d’éléments. Prêter son attention à des petites choses de l’ordre du subtil : le velouté, le grain ou la frange d’un papier, une cuvette, une signature, la touche du pinceau, la marque d’un outil…

  • Le détail interroge le rapport entre le tout et la partie. Il interroge la façon de regarder une oeuvre : le cheminement emprunté par l’œil pour se déplacer d’un point à l’autre, le va et vient entre un point et la globalité. Il interroge le sens, la signification de l’œuvre : le détail est-il cohérent avec l’ensemble ou est-il en dissonance, en porte-à-faux?


« Les petits formats sortent de leur réserve »

Périodiquement une nouvelle sélection des œuvres de la collection est présentée mettant en évidence les possibilités offertes par une technique ou suivant une thématique particulière.

  • 01.07 – 31.08.2020 : OISEAUX
  • Les oiseaux fascinent par leur capacité à voler dans les airs, leur légèreté, leur fragilité, la beauté de leur plumage et de leur chant. Ils tiennent une grande place dans notre imaginaire depuis l’idée de liberté, de rapprochement vers le ciel et le divin (les anges aussi ont des ailes) à l’angoisse et la peur (Hitchcock). Cette exposition nous propose d’admirer la vision des oiseaux que les artistes de la Biennale nous ont léguées et de la mettre en dialogue avec leur symbolisme, leur poétique ainsi qu’avec les oeuvres réalisées par les enfants ou les adultes lors des ateliers et stages du musée.

Copyright MPFAC 2019