Biennale internationale «Petit Format de Papier»

2020, une date anniversaire !

Projet d’exposition itinérante sur 4 lieux en Belgique

05.09.2020 — 04.10.2020 : MPFAC / CC Action Sud — Nismes

17.10.2020 — 15.11.2020 : Espace Beau Site — Arlon

23.01.2021 — 22.02.2021 : WARP — Sint-Niklaas

05.03.2021 — 11.04.2021 : Le Grand Curtius — Liège

En 2020, la Biennale internationale «Petit Format de Papier» exposera pour la 20e fois les œuvres des artistes ayant répondu à l’appel qui leur a été lancé par le Musée du Petit Format d’Art Contemporain.

Quelques 327 artistes ont été sélectionnés pour la qualité de leur travail, l’intelligence ou la sensibilité de leur démarche, la diversité de leurs approches de l’art contemporain et ont reçu par la poste une invitation à participer.* Parmi ceux-ci, 153 artistes ont répondu et ont envoyé en retour, toujours par la poste, leurs propositions de petits formats de papier.
* sélectionnés par un comité externe, composé de Ben Durant (Galerie Quadri), Rohan Graeffly (artiste, culturel de la Province de Luxembourg) et Stef van Bellingen (WARP)

Pour cet anniversaire, il a été proposé aux artistes de revenir à l’idée minimaliste d’origine : une feuille de papier, des moyens simples, une proposition, de privilégier l’aspect expérimental et de se focaliser sur le rapport au petit format et à ce qu’il offre comme possibilités : depuis l’idée griffonnée, le croquis, l’essai, la maquette, les pensées, jusqu’à l’œuvre travaillée et « finie ».

Afin d’ouvrir le regard à d’autres formes de création et de présentation, une exposition en parallèle consacrée aux «Petits Formats Numériques»  et conçue par Marie du Chastel du KIKK (Namur) permettra de confronter la pratique artistique actuelle sur un support aussi traditionnel que le papier avec une sélection d’œuvres créées grâce aux nouvelles technologies.

Artistes participants «Petit Format de Papier»

Magda AMARIOAREI (Roumanie/Belgique)
Jacques LENNEP (Belgique)

Tiany ANDRIAMASOMANANA (France)
Annick LE THOER (France)

Camiel ANDRIESSEN (Pays-Bas)
Mégane LIKIN (Belgique)

Cees ANDRIESSEN (Pays-Bas)
Thomas LOYATHO (France)
Fernanda ARÁNGUIZ M. (Chili)
Gabrielle MALHERBE (Belgique)

Yoshito ARICHI (Japon)
Henri MARTRAIX (France)

Daniel AULAGNIER (France)
Takako MATSUKAWA (Autriche)

Paul AUTHOM (Belgique)
Jean-Pierre MAURY (Belgique)

Michel BARZIN (Belgique)
Laurence MEYER (Belgique)

Ode BERTRAND (France)
Anita MIZRAHI (Pays-Bas)

Pawel BINCZYCKI (Pologne)Jean MORETTE (Belgique)

Bernard BOIGELOT (Belgique)
Mitsouko MORI (Japon/France)

Marie-France BONMARIAGE (Belgique)
Georges-Henri MORIN (France)

Alain BORNAIN (Belgique)
Florence MULLER (France)

Philippe BOUILLON (Belgique)
Sophie NEGRIER (France/Bénin)

Koen BROUCKE (Belgique)
Judith NEM’S (Hongrie)

Sylvie CANONNE (Belgique)
Jiri NEUWIRT (Tchéquie)

Martin CHAUMONT (Belgique)
Vesna OPAVSKY (Serbie)

Juan Pablo CHIPE (Mexique/Espagne)
Roland OREPÜK (France)

Jean-Pierre CLAES (Belgique)
Ulysse OST (Belgique)

COSTIS (Grèce)
Hyacinthe OUATTARA (Burkina Faso/France)

Alexia CREUSEN (Belgique)
Berenika OVCACKOVA (Tchéquie)

Kikie CREVECOEUR (Belgique)
Omer OZCETIN (Belgique)
DANIEL DANIEL (Belgique)
Mario PALLI (Italie)

Laurent DANLOY (Belgique)
Yiannis PAPADOPOULOS (Grèce)

Ella DE BURCA (Irlande/Belgique)
Maurice PASTERNAK (Belgique)

Philippe DE KEMMETER (Belgique)
Olivier PE (Italie/Belgique)

Gérald DEDEREN (Belgique)
Colin PENNO (Allemagne)

Elise DELBRASSINNE (Belgique)
William PLOEGAERT (Belgique)
Nathalie DOYEN (Belgique)
Marianne PONLOT (Belgique)

Raymond DRYGALSKI (Belgique)
Boris PRAMATAROV (Bulgarie/Belgique)

Arpaïs DU BOIS (Belgique)
Andréa RADERMACHER-MENNICKEN (Belgique)

Jean-François DUBREUIL (France)
Dominique RAPPEZ (Belgique)

Emelyne DUVAL (Belgique)
Romina REMMO (Belgique)

Vesna DZAKIC (Serbie)
Dominique ROMEYER (France/Belgique)

Luc ETIENNE (Belgique)
Sigurd ROMPZA (Allemagne)

Cynthia EVERS (Belgique)
Pascale ROUFFART (Belgique)

Amandine FACQUER (France)
Elina SALMINEN (Finlande/Belgique)

Daniel FAUVILLE (Belgique)
Francesca SCARITO (Italie/Belgique)

Anne Marie FINNE (Belgique)
Laurent SCHOONVAERE (Belgique)

Jean-Michel FRANCOIS (Belgique)
Lieven SEGERS (Belgique)

Noriko FUSE (Japon/France)
Timothy SEGERS (Belgique)

Xuyong GAO (Chine/Belgique)
Weronika SIUPKA (Pologne)

Michèle GAROT (Belgique)
Gisbert STACH (Allemagne)

Anne GILSOUL (Belgique)
Vincent STREBELLE (Belgique)

Emmanuel GODART (Belgique)
Jacques THANNEN (Belgique)

Thierry GOFFART (Belgique)
Vincent THIERION (France)

Michèle GROSJEAN (Belgique)
Brigitte TOUVRON (France)

Marie-Paule HAAR (Belgique)
Katharina TRUDZINSKI (Allemagne)

Wieslaw HALADAJ (Pologne)
Philip ULLRICH (Allemagne/Suisse)

Isabelle HAPPART (Belgique)
Kelli VALK (Estonie)

Chantal HARDY (Belgique)
Jan VAN BERGEN (Belgique)

Jorma HAUTALA (Finlande)
Dominique VAN DEN BERGH (Belgique)

Philippe HERBET (Belgique)Ben VAN DEN BERGHE (Belgique)

Luc HOENRAET (Belgique)& Alexey SHLYK (Biélorussie/Belgique)

Françoise HOTTOIS (Belgique)
Diane VAN EEPOEL (Belgique)

François HUON (Belgique)
Romain VAN WISSEN (Belgique)

Sergiy HRAPOV (Ukraine)
Dirk VERHAEGEN (Belgique)

Jean-Pierre HUSQUINET (Belgique)
Denis VERKEYN (Belgique)

Anna ILLES (Hongrie)
Catherine VERSE (Belgique)

Laurent IMPEDUGLIA (Belgique)
Patrick VERTENTEN (Belgique)

Atsuko ISHII (Japon/France)
Bernard VILLERS (Belgique)

Pepa IVANOVA (Bulgarie/Belgique)
Aurélie VINK (Belgique)

Edmond JAMAR (Belgique)
Sophie VINK (Belgique)
Maria JAS (Pologne)
Corinne VIONNET (Suisse)
Julia JEDWAB (Belgique)
VORE (Allemagne)

Thomas JODOGNE (Belgique)
Theadora WALSH (Etats-Unis)

Stanislaw Zbigniew KAMIENSKI (Pologne)
Thierry WESEL (Belgique)

Aïda KAZARIAN (Belgique) 
Désirée WICKLER (Luxembourg/Allemagne)

Akané KIRIMURA (Japon/France)Laura WILSON (Royaume-Uni)

Caroline KOENDERS (Pays-Bas)
Alain WINANCE (Belgique)

Jeff KOWATCH (USA/Belgique)
François WINANTS (Belgique)

Jean-Claude LALOT (Belgique)Hans de WIT (Pays-Bas)

André LAMBOTTE (Belgique)
Anne-Marie WITTEK (Belgique)

Martin LA ROCHE  (Chili/Pays-Bas)
Léon WUIDAR (Belgique)
Emmanuelle LEBLANC (France)
Tianmeng ZHU (Belgique)

Jean-Pierre LECLEF (Belgique)
Walid ZOUARI (Tunisie)

Exposition «Petits Formats Numériques»

Contrairement à l’exposition «Petit Format de Papier» où les artistes reçoivent une invitation et sont libres d’y répondre ou pas, les «Petits Formats Numériques» est une exposition réfléchie et programmée par la commissaire Marie du Chastel en dialogue avec les artistes.
L’objectif est triple, d’une part, faire découvrir et éveiller le public à de nouvelles disciplines, pratiques et thématiques liées aux développements technologiques et scientifiques. D’autre part, développer les audiences et attirer un nouveau public par l’addition de ces pratiques hybrides au sein de la programmation. Enfin, mettre en évidence, par les présentations face-à-face, les particularités et le positionnement du propos initial du «Petit Format de Papier».

Artistes participants «Petits Formats Numériques»

Yann DEVAL & Marie-Ghislaine LOSSEAU (France/Belgique)
Katinka de JONGE (Pays-Bas)
Cédric SABATO (France/Belgique)
Alex VERHAEST (Belgique)
Alain WERGIFOSSE (Belgique)
Claire WILLIAMS (Belgique)

Le programme en parallèle

Le programme en parallèle mettra en question et en contexte le propos de ce projet et du MPFAC pour tout public, en invitant pour une première fois dans l’histoire du MPFAC des artistes à prendre la parole et à être présents sur place pour différents évènements.

Pendant l’exposition de la Biennale, une sélection d’œuvres des 19 éditions précédentes sera exposée dans la salle permanente du Musée du Petit Format d’Art Contemporain : «Les petits formats sortent de leur réserve : LES COUPS DE CŒUR».

40 ans d’existence

Les débuts historiques de la Biennale
Fin des années 70, quelques amateurs d’art de Cul-des-Sarts (au sud de la province de Namur) souhaitent dynamiser la vie artistique locale et font appel à Gabriel Belgeonne, artiste actif au niveau international et instigateur de nombreux projets. Celui-ci met à disposition son carnet d’adresses et un concept reposant sur le principe que l’artiste ait la possibilité d’envoyer son travail facilement et à peu de frais. L’idée que l’enveloppe puisse l’accueillir suppose donc que le format de l’œuvre n’excède pas le format DIN A4 et que son épaisseur soit limitée. De contraintes pratiques, va émerger l’essence-même de la Biennale : le « Petit Format de Papier ».

Un envoi par la poste aux artistes sélectionnés plus tard, 120 artistes répondent positivement à l’appel lancé. L’année 1981 marque donc la naissance de la Biennale internationale « Petit Format de Papier ». Suite au nombre important de dons laissés par les artistes, les organisateurs décident de créer un musée pour les abriter. Début 1984, le Musée du Petit Format prend vie à Cul-des-Sarts et continue de vivre dans la région rurale. Aujourd’hui, les collections comptent plus de 4000 pièces provenant des quatre coins du globe, toutes léguées et choisies par les artistes. Cette collection est la base des activités du musée : expositions temporaires, thématiques ou itinérantes ainsi que projet pédagogique (animations scolaires et pour tout public).

Le concept

Le concept imaginé par Belgeonne fait appel à l’échange et à un certain minimalisme : simplicité des moyens et degré premier de la créativité et de la création.

Echange par la poste : les organisateurs envoient une invitation par la poste aux artistes sélectionnés par un comité externe au musée. Les artistes envoient leurs œuvres en retour par la poste également. Cette logistique conditionne le format. L’échange implique la confiance et la liberté : les réalisations envoyées sont assurées d’être présentées et exposées sans aucune post-sélection.

Simplicité des moyens : les artistes sont invités à proposer une œuvre sur un support papier de leur choix ou en papier mais toujours aux dimensions limitées au DIN A4. Le cadre de la feuille de papier respecté, l’artiste a l’entière liberté du sujet et de son traitement et est assuré d’être exposé. L’exposition devient une expérimentation et non une curation réfléchie d’œuvres sacralisées et abouties.

Egalité : toutes les œuvres envoyées sont présentées sur un même pied d’égalité : elles sont encadrées avec le même principe ; même cadre, même passe-partout, même accrochage.

Qualité : la confiance et la liberté accordées par les organisateurs sont permises par le soin apporté à la sélection préalable des artistes à inviter. La sélection est réalisée par un comité composé de professionnels de la scène artistique contemporaine.

Le projet de recherche

Cette édition anniversaire lance le projet de recherche du MPFAC sur la notion du « petit format » dans l’art contemporain dont l’objectif est de favoriser, faciliter et développer une mise en contexte de la collection du musée et des différentes démarches artistiques qui la composent. Les artistes ont reçu, avec l’invitation à participer, une « enquête » leur demandant de décrire le rapport au « petit format » au sein de leur pratique.

Le catalogue

Un catalogue anniversaire trilingue a été conçu afin de garder une trace des réflexions générées par ce projet. Comme les autres éditions, ce catalogue reproduit une œuvre de chaque artiste, mais il est agrémenté de différents textes présentant la Biennale, son projet, les sites partenaires et une mise en contexte.

Une introduction du projet par le MPFAC, qui reprend à la fois un peu d’historique, en conversation avec le fondateur Gabriel Belgeonne, et une présentation du développement du MPFAC.

Les premières réflexions sur la notion de « petit format » suivant les réponses des artistes et une mise en contexte plus large, par Anne Hustache (historienne d’art, Belgique).

Des réflexions sur le « petit format » dans les arts numériques par Pau Waelder (écrivain, curateur, chercheur, Espagne), qui se révèlent, de façon fort intéressante et constructive, être assez éloignées mais complémentaires de l’approche des « Petits Formats Numériques » de Marie du Chastel.

Une analyse des petites structures d’art œuvrant en périphérie par Stef Van Bellingen (directeur artistique WARP, Belgique) ; point commun entre la WARP et le MPFAC qui a donné vie à leur collaboration.

Copyright MPFAC 2019