Biennale internationale «Petit Format de Papier»

40 ans d’existence

Le «Petit Format de Papier» est un concept qui perdure depuis presque quarante ans. Fin des années septante, quelques amateurs d’art (Nadia Stavaux, Claude Lemaire, e.a.) de Cul-des-Sarts (au sud de la province de Namur) souhaitent dynamiser le salon d’art du Cercle Artistique local et font appel au professeur d’arts plastiques de Claude Lemaire : Gabriel Belgeonne. Lui même actif en tant qu’artiste au niveau international, met à disposition deux centaines d’adresses d’artistes et un concept.

Le MPFAC organise la vingtième édition de la Biennale internationale «Petit Format de Papier» avec plusieurs partenaires sur toute la Belgique en 2020 et 2021.

 

Un concept unique

Le concept imaginé par Gabriel Belgeonne fait appel à l’échange et à un certain minimalisme : simplicité des moyens et degré premier de la créativité et de la création.

Echanger par la poste : les organisateurs envoient une invitation aux artistes faisant partie du carnet d’adresses de Belgeonne (et par conséquent en lien, en relation avec lui). Les artistes envoient leurs œuvres en retour par la poste également. Cette logistique conditionne automatiquement le format : DINA4. L’échange implique la confiance et la liberté : les réalisations envoyées sont assurées d’être présentées et exposées sans aucune post-sélection.

Simplicité des moyens : les organisateurs fournissent aux artistes, avec l’invitation, une feuille DINA4 de papier machine et leur demandent de réaliser une proposition visuelle à partir de cette simple feuille. Cette contrainte influence le processus de fabrication de l’image et la façon de la penser : outils adaptés au support ; processus faisant appel à la réflexion, à la proposition, à la spontanéité et même au ludique… Le cadre de la feuille de papier respecté, l’artiste a l’entière liberté du sujet et de son traitement et est assuré d’être exposé. L’exposition devient une expérimentation et non une curation réfléchie d’œuvres sacralisées et abouties.

Egalité : les organisateurs ne réalisent pas de sélection finale et présentent toutes les œuvres, tous les artistes sur un même pied : les œuvres sont encadrées avec le même principe : même cadre, même passe-partout, même accrochage.

Qualité : la confiance et la liberté accordées par les organisateurs sont permises par le soin apporté à la sélection préalable des artistes à inviter. Au début, la liste résultait du réseau professionnel de Belgeonne qui connaissait les démarches artistiques de chacun. A l’heure actuelle, la sélection est réalisée par un comité composé de professionnels de la scène artistique contemporaine établi à l’occasion de chaque édition.

 

Copyright MPFAC 2019